L'ouvrage de Cap-Martin (V)

<< Retour
 - Ouvrage suivant >>
<< Ouvrage précédent

Dernier organe tout au sud du SF des Alpes-Maritimes, l'ouvrage de Cap-Martin défendait la ville de Menton et appuyait le poste-frontière de Pont-Saint-Louis, notamment grâce au canon de 75mm de son bloc 2. Malmené par les combats qui se sont déroulés du 11 au 25 juin 1940 contre l'armée italienne, il sera nommé à l'ordre du Corps d'Armée.

Le bloc 1 présente la particularité de regrouper les entrées et une chambre d'artillerie pour mortiers. L'artillerie du bloc 3 couvre les montagnes au nord, où se trouve l'ouvrage de Roquebrune. Les Allemands feront sauter les blocs 2 et 3 à l'aide d'explosifs, pour couvrir leur retraite en 1944. Seul le bloc 2 sera réparé après la guerre.

L'effectif s'élevait à 354 hommes dont 11 officiers. L'association Amicorf s'occupe de l'ouvrage (ainsi que de Pont-Saint-Louis) proposant ainsi des visites au public.

Plan de l'ouvrage
Plan
Carte du secteur
Carte
Photos des blocs
Bloc 1, entrée mixte
Bloc 2
Bloc 3
Alsace Maginot © 2019 - Hervé Weyant. Tous droits réservés.